Je suis un cyborg – 2007

Synopsis:

Young Goon suce des piles pour se maintenir en vie et refuse tout autre alimentation. Il soon quant à lui est capable de s’approprier les capacités d’autrui et tombe raide amoureux de young Goon.

Avis:

Film de transition pour Park Chan Wook. Que reste-t-il après le consumérisme de la vengeance?

Oeuvre à part entière ou simple reflexe de pellicule post mortem? Le dernier né du cerveau dérangé de M. Park nous laisse dans l’embarras: cette comédie sur fond d’asile psychiatrique n’a que son casting pour lui.

Im Su-Jung et son visage d’extra-terrestre aura beau verser toutes les larmes de son petit corps via ses immences yeux ronds en bégeyant de désespoir entre 2 sanglots étouffés, elle ne fait que mettre en exergue l’incapacité de M. Park a saisir autre chose que la rage, la colère et le dénuement.

On reste donc spectateur passif devant un spectacle désarmant: tout s’enchaine de façon tellement clinique que je ne me sentais nullement impliqué.

Là où je pensais rencontrer des personnages folkloriques, Park en reste au niveau d’une histoire de fous pour des fous.

A oublier.

There are no comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :