Jojo ou la veillée funéraire

Fine et légèrement dégingandée, elle porte le noir avec l’élégance des grands jours.

Je retrouve ma petite Jojo le temps d’un WE. Parti en catastrophe vendredi soir, je n’avais comme bagage qu’une trousse de toilette. 5h de route direction l’Allier (18), la route la plus mortelle du monde nétait qu’un faible obstacle devant le devoir de présence à accomplir.

Nos mamans sont soeurs. Lorsque la nouvelle du décès de sa grand mère paternelle fut annoncé, il ne fallut pas plus de 24h pour le cercle des laotiens en France soit prévenu. Bien que ma tante ne fut que sa belle fille (avec tout ce que ça implique), elle eut à coeur  de l’accompagner dans ses derniers instants et après. C’est pour lui donner un coup de main que ma maman me somma de prendre la voiture.

Les us funéraires laotiens impliquent que les amis (au sens large) de la famille rendent visite à la famille endeuillie (je m’étais déjà étalé vastement sur le sujet) pour consoler et accompagner. Pour accueillir les amis, le repas est obligatoire et lorque le turn-over de visiteurs atteint les 300 croyez moi que le soutien de la famille (et parfois des voisins) n’est pas de trop.

J’ai aidé dans la mesure du possible. Donner un coup de main en cuisine, bondée de mamans aurait été m’exposer plus que raisonnablement: je risquais les quolibets de la gente féminine en présence (les tatas peuvent être parfois féroces et leur neveu célibataire à 27 ans est une proie des moqueries de choix) et d’humilier le reste de la gente masculine en mettant en exergue leur fainéantise machiste.

J’ai donc accompagné ma cousine dans ce moment important. Elle ne dormait pas depuis 48h depuis l’annonce. Du fait des visites incessantes impliquant service et accueil, elle était aux avant postes dans les cuisines, pour le ménage, aux courses.

De Small talk en ballade, nous avons pris le temps de sortir un peu et d’échanger sur nos familles. Jojo est devenue une très belle jeune femme (mais ça c’est de famille😉 ). Elle a un sourire à la Kim Tae Hee et une façon de parler à la Ally McBeal.

Mon ego en prend toujours un coup à l’idée qu’elle soit aviateur à l’armée, que si on en venait aux mains elle me dérouillerait en un battement cil et qu’au tir au fusil, elle m’humilierait sans vergogne.  Des aspirations pleins les poumons et un asthme affectif.

Ce samedi soir, j’ai été qque part content d’être celui qui lui a tendu le mouchoir à un moment de pression paroxysmique. La promiscuité du lieu (l’appartement de la mamie où était accueilli les visiteurs), le bruit des gens qui jouaient aux cartes, la saturation d’encens (pour le rite bouddhiste) le devoir d’accueillir, ses parents sous choc et pris par les devoirs de la tradition, tout ça superposés à un sentiment de mal-vivre.

Je suis même assez fier qu’on s’entende pas trop mal dans la famille avec la possibilité toujours de s’abandonner autour d’une tisane.

Et quelque part, ça fait du bien. D’aimer. De pouvoir donner sans compter, sans rien attendre et sans malentendu.

5 Réponses

  1. non, l’Allier c’est 03 et le Cher 18

  2. sinon, ça m’a fait plaisir de t’avoir vu dimanche !

  3. Tu as raison, je retiens jamais ton departement! Je suis un cancre en géographie!

    ça m’a fait plaisir de te revoir également. Toujours trop court. Jamais assez de temps. Comme à chaque fois.

  4. « L’effet de regret a été mis en valeur par des phrases sans verbe. »

    see you.

  5. […] dans L’épisode 9 s’est fait attendre du fait d’inattendus et de péripéties dont le raindrop ne va pas se […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :