plouf #7

Malgré une semaine catastrophique incluant pèle-mèle assommage par flashage sur l’autoroute, déboire automobile, crise cardiaque en réception de la taxe d’habitation, rongeage de frein en préparation d’un projet hivernal, je continuais mon plongeon hebdomadaire dans la piscine.

Occasion révée de mettre à l’épreuve mon mental et de connaitre les limites non de mon organisme mais de ma faculté d’abstraction et de concentration en situation de stress intense voire d’angoisse. résultats: 18 x 25 mètres en 30 minutes.

Et 3 bonnes heures au téléphone avec un ami d’infortune. Endormi avec la sensation de vertèbres lombaires moins tassées (le contre coup des heures de trajet assis pendant Paris Lyon?) et la foi en un avenir peut être pas radieux mais moins nuageux.

There are no comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :