[sow] Radiohead – Talk Show Host – 1997

C’est un insert. Un entre 2. Fugace, insaisissable partition de bruit.

Ce titre en forme de transition entre l’album de leur rêve de l’époque, la machine à tube (malgré elle) The Bends, -formidable titre éponyme soit dit en passant- et l’album de leur révélation Pablo Honey.

J’avais lu que ce dernier avait été écrit pour s’introduire sur le marché -d’où le snobisme de ne pas jouer le tant plébiscité creep en live- et que les titres de The Bends (plus personnels) avaient été gardés au chaud un peu comme la balle qu’on garde pour soit ou son ennemi*.

Après le succès de cet album, c’est un peu comme volé de leur rêve que Radiohead tente de se ré-inventer. On connait la suite mais une des errances que celà engendra fut utilisée pour la BO d’un film non moins flamboyant, baroque et décalé.

Attrapé dans le mouvement, un peu comme un buff enregistré par hasard au gré des errances sous influence. Ce titre comme une préfiguration du monument à venir (à croire que j’utilise ce mot comme une re-dite à chaque billet sur le groupe d’Oxford).

Clairement la guitare semble progressivement être délaissée. Il semble que Johnny Greenwood, le guitariste daltonien, maladivement timide et éternellement dérangé, se couche goulument sur des claviers apposant des nappes au rendu terriblement organique.

On sent comme de l’eau dans le gaz entre les guitares et RadioheadOK Computer signera la résiliation (avec l’art et la manière), Kid A la confirmera plus tard et Hail to the thief les réconciliera.

Talk Show Host figure sur la BO inspiré du film Romeo+Juliet, film qui trouve raisonance dans une lointaine vie amoureuse du Raindrop.

* The Killer – 1987

2 Réponses

  1. excellent morceau il est vrai… le petit gimmick au clavier est bien trouvé…

    Sinon, je suppose que tu as téléchargé In Rainbows… Qu’en penses tu?

  2. Lionel,

    j’ai effectivement téléchargé In Rainbows. Pour l’anecdote: Je l’ai écouté en m’endormant samedi soir.

    résultats: j’ai fait des tonneaux dans mon lit et je me suis réveillé 4 ou 5 fois.

    Une review mieux fournie quand j’aurai pris le temps d’écouter l’album!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :