Archive for octobre 2007

Hotelier – 2007
octobre 29, 2007

Synopsis:

Kyoko Odagiri travaille à la réception d’un hotel de luxe, le Tokyo Ocean Hotel.

Fort de son leitmotiv élitiste, « L’espoir fait vivre » en Français dans le texte, l’établissement fête ses trente ans d’existence. Derrière sa façade prestigieuse se cache un management familial qui semble atteindre ses limites lorsque des requins immobiliers révèlent une santé financière précaire et des menaces d’acquisition agressives.

Alors que le président du groupe d’actionnaires de l’hotel tombe gravement malade, Kyoko est chargée de retrouver peut être le seul espoir pour l’établissement et son personnel: un homme déchu de l’hotel qui prit exil en Corée du Sud et dont Kyoko fut amoureuse.

(suite…)

plouf #8
octobre 29, 2007

J’ai abattu les 20*25 mètres en un peu plus de 30 minutes.

La ligne d’eau pour 2, c’est un peu plus pratique que le slalom entre 30 corps en suspension de la semaine précédente.

Je redoutais un peu ayant pour déjeuner en tout et pour tout une barquette micro-ondable façon station MIR à moins de 2€.

Au final, comme je n’avais rien dans le bide, rien à vomir dans les douches!

[sow] Angra – Nothing to say – 1999
octobre 29, 2007

Le métissage et les mélanges culturels ont toujours été les bienvenus sur ce blog et le groupe de cette semaine ne déroge pas.

Particulièrement remarqués dans le milieu alternatif, Angra rend un hommage vibrant à une musique qui leur tient à coeur sans trahir ses origines brésiliennes.

(suite…)

Tubes d’Oasis: Stand by me – 1997
octobre 26, 2007

En commençant la semaine avec de la brit-pop, je ne pouvais entamer ce début de fin de semaine qu’avec de la brit-pop.

En tentant de choisir un titre dans la discographie des mancuniens, c’est là qu’on se dit que Liam Gallagher, l’homme qui a popularisé le sourcil unique avant Emmanuel Chain, avait raison: Oasis est le meilleur groupe du monde.

C’est presque à contre coeur que je me contente de citer le rutilant Supersonic, l’ennivrant Don’t look back in Anger (son cortège de top models et le guitariste au chant, celui qui a réussi l’exploit d’écrire 3 albums best sellers avec seulement 3 accords), Whatever et ses superbes cordes.

bon WE.

Asian Kung Fu Generation – After Dark – 2007
octobre 24, 2007

Le quartet rock japonais continue son petit bonhomme de chemin.

Assurant l’opening de bleach (qui n’est pas une marque de basket), ils assurent un titre rock compact avec un soupçon de Jazz (cette impression de spontanéité dans certains arrangements) pour relancer la dynamique de la pop song à l’ancienne.

Le chanteur montre qu’on peut porter des lunettes et être cool sans pour autant ressembler au premier de la classe.

Pour ce qui est du clip on peut lui reconnaitre cette formidable capacité à s’approprier le visuel de Heroes.

récupérable par ici.