Bleach, Memories of nobody – 2006

synopsis:

La Soul Society se mobilise. Les mondes réels et spirituels sont menacés de destruction.

Ichigo et Rukia assistent à l’invasion d’esprits blanchâtres ne répondant ni des shinigami, ni des hollows. Une jeune inconnue vêtue et armée des armoiries Shinigami leur sauvent la mise.

Pourtant, elle ne garde aucun souvenir de son passé…

Avis:

Le character design de Bleach, à l’origine, ne me plait pas. C’est moche, c’est mal dessiné les proportions des yeux féminins, si c’est pas du sailor moon moi je suis Osamu Tezuka assis sur mon pouce. Les personnages n’ont rien d’attachant sauf peut être le guerrier qui se promène avec une petite fille sur l’épaule. Tout le reste, à la casse.

J’avais accordé sa chance à la série animée en regardant les 5 premiers épisodes et les habitués du blog (il y en a une poignée) connaissent mon aversion pour les héros façon couteau suisse: ils savent tout dire, tout faire même les omelettes au bacon and baked beans DES LE PREMIER EPISODE. Leur digne représentant de mâle dominateur étant le GI Joe sorti de son emballage, Scowfield de la série Prison Break aka l’histoire du bogosse qui a tout vu, tout fait et sait tout.

Quel intérêt?

Absolument aucun. Pas d’évolution du personnage puisque comme les VOGICA, il est déjà tout équipé.

Le film tiré de la série en guise d’échappatoire pour proposer un complément à la série déjà calamiteuse? Rien du tout.

Ichigo reste fidèle à lui même: taciturne, arrogant et silencieux, le portrait idéal pour… un second rôle. Le problème c’est que le premier rôle lui échût. Rien a tapé de la destruction de ce monde. Comme vous le savez peut être, ce qui motive les fans de mangas comme moi n’est pas seulement le sort de la Terre qui bien entendu repose sur les frêles épaules du héros mais bien les possibles intrigues et amourettes qui pourraient animer ou polluer le pitch. Dans X-men, c’est bien le triangle Wolverine-Cyclope-Jean qui maintient la tension et Singer l’avait compris dans son adaptation pas ce mange caque de Brattner (X-3).

Dans Bleach, QUE DALLE. Et puis Rukia ressemble à rien. Que ce soit sa face ou sa tenue vestimentaire de chez Babou.

Autant le dire, le film ravira les fans du manga et ils sont nombreux mais laissera surement sur la touche tout le reste.

2 Réponses

  1. Moi j’aime bien le design de Bleach. Il s’est amélioré depuis le début, comme pour la plupart des mangas.
    Concernant le film, j’ai été un peu déçu quand même. Je m’attendais à mieux. Le fait de voir les personnages (les capitaines ou vice-capitaines) se battre 2 minutes pour ensuite disparaître completement y est peut-être pour quelques choses. De même, les combats semblent moins bien que ceux de l’anime. Mais bon, on passe quand même un bon moment, si comme moi, on aime Bleach.

  2. En regardant les premier episode (jusqu’au 10), j’étais pas emballer pour les même raisons cité ci dessus.
    J’ai percisté et après , je trouve que le heros n’est plus vraiment le héros ou entout cas n’est pas le seul (avec rukia).
    Donc pousser un peu plus loin que 15 episodes et vous verrez qu’on peu en tirer des choses assez interressante de ce manga;).

    (je sais que c’est vieux, mais je pouvais pas m’empecher de répondre, surtout lorsque l’avis se base seulement sur les 5 premier episode^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :