La légende et Raindrop sont sur un bateau

J’avais pris mon vendredi.

Gonflé à bloc pour un plouf#3, la banane qu’arborait mon visage fit un tour à 180° (sens trigo) quand arrivé à l’entrée de la piscine , je découvris le message du personnel: « bassins fermés pour travaux ». Qu’importe, de la flotte j’allais en avoir ce WE.

A l’eau chlorée, je préférais l’eau de l’Ardèche. Le soir même, direction le Sud.

Après une nuit passée dans les draps d’un lit d’une chambre, dans un mobile home, dans un camping sur un des flancs de Vallon Pont d’Arc, je me levais tant bien que mal. Le soir même, la question sordide de savoir ce que les précédents occupants avaient fait dans ces draps m’avait poussé à me rouler emmitouflé dans mon sac de couchage.

Résultats, dormi 6 heures à peine. La journée allait être longue. Et comment… pas moins de 35 km nous attendaient.

35 km à parcourir à coup de pagaie en moins de 5 heures. Avec des rapides par moment. Sans courant parfois. Avec des noobs et ça c’était une certitude.

Dans mon canoé, j’héritais donc de mon pote, la Légende dont c’était le baptême du feu et dont l’excitation était telle qu’il avait fait un cauchemar la nuit même.

Il avait rêvé qu’il n’arrivait pas à arrêter son canoé et ses cris dans la nuit avaient réveillé sa femme. On n’avait même pas touché l’eau qu’il avait déjà des dossiers.

Notre équipage de 6 canoés dévala donc l’Ardèche et ses paysages généreusement arides. Pris dans les méandres nous jouions à cache-cache avec un soleil radieux. Les flans escarpés immenses nous remettaient à nos places, nous insignifiants sur nos coquilles de noix et les falaises, blanches comme la peau de la plus belle femme du monde. L’eau glaciale, insondable et insaisissable se jouait de nous. Le rapide de la dent noire et ses compairs croquèrent leur lot de victimes et nous restâmes en contemplation devant le rocher de la cathédrale fruit du génie de l’érosion.

Un nudiste s’affichait fièrement sur sa plage privée de 2 mètres carrés. Et pendant que mes compagnons de fortune détournaient leur regard et tentaient de cacher leur gloussement, je louais le ciel de ne pas porter mes verres à ce moment.

Nous eûmes également notre lot d’embouteillage en canoé: l’ardèche victime de son succès. L’entrée et la sortie de certains rapides devenaient même dangereusement congestionnés par des groupes de canoés venus par vague de camping.

La fin du parcours ressemblait à un faux plat: les 3 derniers kilomètres n’offraient aucun courant. Aux termes de 8 heures d’effort continu, les bras se mouvaient sans ma permission. La douleur musculaire n’était plus qu’un signal. L’effort physique, une abstraction. Quelques uns des mes camarades pétaient littéralement un plomb et frappaient la surface de l’eau du plat de la pagaie. Je me surpirs même à réver d’un magnum menthe. Physiquement et psychiquement ravagés comme des sauvages, nous nous jetâmes sur les vivres du quai d’arrivée.

Dans la petite vanette qui nous ramena de Saint Marcel à Vallon, plusieurs d’entre nous s’assoupirent au point que le chauffeur nous oublia. Pour la peine il fit un détour en mettant son omission sur le dos de la fin de saison. Personne dans l’assistance n’eut la force de broncher. Tout le monde était trop fracasse.

Bilan*: des ampoules dans les mains, douze paires d’épaules déboite et tout le monde à cran.

Trop Bien.

*Sans oublier la France et son vieux football. 0-0 contre l’Italie.

5 Réponses

  1. Mwé … C’est pas moi le noob, c’est ton petit frère.

  2. A vous deux, vous formiez une super team sonac.

    « DI THIAY~~~~….!!!! »

  3. « PANG PHAAA~~~~~~~~~~~~~~~~~~ »
    Mwé, la team mYm avec Somschit et commandant Phouvong.

  4. Haha !! je l’ai fait aussi !
    J’espère que vous aviez pas oublié de mettre de la creme solaire, parce que moi, j’ai eu le pire coup de soleil qu’on ai jamais vu!
    Et je pari qu’avec les pagais et le bord du canoe, vous avez exactement le meme bleu sur le coude …non ?
    Trop bien l’ardeche !

  5. Coup de soleil?
    mais qu’est ce que c’est?😄

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :