Zodiac – 2007

synopsis:

Etats Unis 1969, un tueur mystérieux envoie des lettres de menaces aux journaux. Jouant de l’impact sur le public et des frontières entre Etats, le mystérieux tueur enchaine crime sur crime dans la paranoia la plus totale.

Avis:

Il y a 10 ans David Fincher signait l’un des films noirs les plus glauques des années 2000. La série des Saw n’a rien inventé. Un polar sombre à ambiance poisseuse où le serial killer gagne à la fin par un renversement de situation majistral, SE7EN l’avait fait avec 10 piges d’avance.

Ce Zodiac en forme de retour sur le sujet: le serial killer.

Film de la maturité un peu comme Jackie Brown pour Tarantino, Zodiac est bien trop bavard pour être du Fincher. Là où le maitre du clip avait imposé une signature visuelle reconnaissable entre milles, le pauvre David s’embourbe dans des dialogues à n’en plus finir.

Etait ce un besoin de fidélité par rapport à l’histoire originale? Exit donc les délires visuels (l’acharné aura son lot de consolation lors de la perquisition de la caravane rappelant à bien des égards le taudis de « la victime de la gourmandise »). Fincher renonce à ses démonstrations par le visuel et ainsi Zodiac échappe à l’aura kinesthésique de ses précédents coups de maitre.

Que reste-t-il?

Un polar bien ficelé qui ne sera pas sans rappeler un certain memories of murder. Egalement l’histoire vraie d’un tueur en série qui sévit en Corée du Sud, également non élucidée, également investiguée par une police incompétente.

Zodiac: même pas un mauvais Fincher, juste un polar un peu bavard.

Vivement que le gars s’énerve un peu…

There are no comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :